Comment gérer les mentions obligatoires sur un emballage packaging ?

Dans notre précédent article sur “les 8 bonnes questions à se poser pour concevoir un Packaging”, nous avons défini et évoqué les différentes fonctions du packaging en tant qu’emballage. Au-delà des dimensions créatives, commerciales et marketing induites par le Packaging en tant que support de vente d’un produit, l’emballage est avant tout le gage de la protection du produit, de sa sécurité, ainsi qu’un vecteur d’informations à destination du consommateur, toujours plus averti et exigeant sur l’origine et les composants du produit qu’il achète, concernant les denrées alimentaires notamment.

L’emballage permet ainsi à chaque consommateur qui fait face à un immense choix, de choisir les produits les plus bénéfiques pour sa santé, et de lui donner les moyens de comparer les produits entre eux.

La réglementation européenne appliquée à l’information du consommateur sur les denrées alimentaires

Les enjeux majeurs de sécurité et de protection de la santé des consommateurs ont conduit à la production de directives, et à une harmonisation au niveau européen de la réglementation appliquée à l’étiquetage des denrées alimentaires avec l’entrée en vigueur du règlement n° 1169/2011, dit également règlement INCO (Information du Consommateur). 

Depuis 2011, cette réglementation a été enrichie à trois reprises. 

En 2016 : la déclaration nutritionnelle devient obligatoire sur les denrées préemballées*.

Qu’est-ce qu’une *denrée alimentaire préemballée ? Définition issue du règlement (UE) n°1169/2011

« Unité de vente destinée à être présentée en l’état au consommateur et aux collectivités, constituée par une denrée alimentaire et l’emballage dans lequel elle a été conditionnée avant sa présentation à la vente, que cet emballage la recouvre entièrement ou partiellement, mais en tout cas de telle façon que le contenu ne puisse être modifié sans que l’emballage subisse une ouverture ou une modification. »

Les mentions obligatoires :

La déclaration nutritionnelle devient obligatoire pour tous les produits préemballés (mise en application : 13 décembre 2016).

En 2014 : deux ajouts :

    • La taille des caractères sur les étiquettes des produits préemballés est réglementée afin d’améliorer et d’harmoniser la lisibilité.
    • La déclaration des allergènes est obligatoire pour tous types de denrées alimentaires, préemballées ou non. 

L’enjeu de la traçabilité : 

En plus de répondre à une exigence alimentaire, la traçabilité est un gage de protection de la santé et de la sécurité du consommateur sur la composition autant que sur l’origine du produit, ses lieux et conditions de production et de stockage, ses conditions de transport et de logistique, ou encore sur ses impacts sur l’environnement. 

Elle garantit la sécurité de consommation du produit, de l’achat à la fin de vie d’un produit. L’historique de la vie du produit est ainsi communiquée de façon claire et transparente.

La traçabilité protège également le produit dans son intégrité. En cas de besoin, elle permet d’assurer le retrait ou le rappel des produits, de contrôler et de suivre en temps réels leurs transports et leurs livraisons, d’assurer un contrôle global, et d’améliorer toujours plus la qualité des processus de production autant que la qualité des produits.

En terme commercial, la traçabilité peut également se traduire en tant qu’avantage concurrentiel pour une entreprise et/ou la marque qui maîtrise la traçabilité et la revendique en tant que valeur centrale.

L’étiquetage et les mentions légales

Les denrées alimentaires préemballées sont soumises à des règles strictes en matière d’étiquetage. L’étiquetage doit être clair et précis afin de renseigner le consommateur en toute transparence et fiabilité (composition du produit, provenance…).

Les mentions obligatoires

Au-delà de sa vocation de conditionnement, de ses attributs et attraits commerciaux et marketing, le packaging a une fonction légale qui se traduit par des mentions obligatoires définies par la loi, qui doivent être clairement lisibles.

1- La dénomination du produit et sa nature exacte (liquide, en poudre… fumé, pasteurisé, concentré…)

2- L’origine du produit

3- La liste des ingrédients qui composent le produit, par ordre d’importance pondérale décroissante.

Les arômes et les additifs doivent être également indiqués, ainsi que les ingrédients allergènes type gluten, lactose, crustacés…

4- La quantité des ingrédients majoritaires, qui, par exemple, définissent le produit dans sa dénomination (“pizza au jambon”)

5- La quantité nette du produit exprimée dans les unités de mesure (litre, kg…)

6- La date limite de consommation (DLC) pour les denrées périssables.

7- L’identification du fabricant et/ou de l’opérateur par lequel la denrée est commercialisée (identité, adresse, pays)

8- Le numéro de lot de fabrication

9- Le mode d’emploi si nécessaire selon la nature de la denrée, pour permettre une utilisation optimale du produit (mode de cuisson…)

10- Les conditions de conservation si nécessaire selon la nature de la denrée

11- La déclaration nutritionnelle obligatoire depuis 2016.

En qu’agence de communication et de marketing produit spécialisée dans la création de Packaging pour les secteurs de l’agroalimentaire et de l’alimentation  biologique, nous maîtrisons parfaitement les codes et mentions obligatoires. Pour toutes questions et besoins, nous vous invitons à consulter l’ensemble de nos articles dédiés au Packaging et à nous poser vos questions.