Concevoir un packaging éco-responsable : quels enjeux et quelles solutions pour votre marque ?

Et si nous revenions aux fonctions premières du packaging ?

Revenons aux fonctions premières du packaging : protéger le produit contre les bactéries ou les chocs afin de préserver toute son intégrité et sa qualité, mais aussi informer le consommateur sur les propriétés de ce produit. Le packaging est avant tout un emballage composé de divers matériaux, qui est omniprésent dans notre environnement quotidien.

Force est de constater que ces caractéristiques premières du packaging ont été détournées dans le temps. La concurrence galopante et l’évolution des habitudes de consommation ont conduit au suremballage. Dans la quête à toujours plus de visibilité aux yeux des consommateurs, et pour se démarquer de la concurrence, les packagings ont été conçus plus grands, plus volumineux. Ils ont été adaptés aux nouveaux modes de vie des consommateurs, à une demande en produits toujours plus pratiques, prêts à consommer, en barquettes individuelles…

Ces pratiques du “toujours plus” ont un coût, indéniable et gigantesque, sur l’environnement et la santé, dont nous prenons conscience. 

Aussi beau et neuf qu’il soit à sa conception, le packaging, ne l’oublions pas, fini en déchet. 

Entre temps, beaucoup d’énergie et de matières sont consommées. À la fin, une accumulation de déchets qui pollue notre environnement, comme en atteste la vision désolante des mers et océans pollués.

Et si nous revenions aux fonctions premières du packaging ? Un packaging responsable et durable pour la protection à la fois du produit, de la planète et du consommateur.

Les demandes des consommateurs évoluent dans ce sens, et par conséquent, les stratégies de marques et d’entreprises changent vers plus d’éthique.

Le packaging éco-responsable n’est-il pas une opportunité à saisir pour une marque ? 

L’opportunité de transmettre directement des valeurs éthiques au consommateur par le biais d’un packaging durable ?

5 millions de tonnes d’emballages et une prise de conscience

Les chiffres et les rapports en attestent.

Chaque année, ce ne sont pas moins de 5 millions de tonnes d’emballages ménagers qui sont mis sur le marché français. 

10 emballages par jour sont jetés en moyenne par un ménage. 

Ces emballages ménagers deviennent des déchets, qui correspondent à 50 % du volume de l’ensemble des ordures ménagères.

Composés pour la moitié de plastique, mais aussi de papier, métal, cellophane… sur l’ensemble des déchets ménagers, seule une partie est recyclée, selon le matériau. Ainsi, seulement 22% des emballages plastiques sont recyclés… Ils sont pourtant partout, pour une durée d’utilisation dérisoire. Les emballages non-recyclés finiront incinérés, dans une décharge, ou enfouis, entraînant une pollution massive.

Les temps changent. Les consommateurs sont de plus en plus attentifs à la protection de la planète et à leur santé, avertis et exigeants sur les risques sanitaires encourus. La prise de conscience des dangers et des dérives de la surconsommation et du suremballage est bien réelle. 

Par conséquent le packaging éco-responsable devient, peu à peu, une priorité pour les entreprises qui ont compris l’évolution de la demande, et rivalisent de créativité et d’efforts.

Le packaging éco-responsable : un marché en pleine croissance

Le rapport de recherche Global Sustainable Packaging Market daté de 2016 évalue le marché des packagings écologiques à 440 milliards de dollars en 2025, avec une croissance moyenne de 8% par an.

Le marché du packaging durable a donc de beaux jours devant lui, un “eldorado” de l’emballage vert qui incite les entreprises à innover se positionner au plus vite sur ce marché.

Le packaging éco-responsable est une opportunité : en favorisant concrètement la protection de l’environnement, et le bien-être du consommateur, il stimule également l’innovation, la créativité, permet de faire des économies et crée même des richesses et des atouts compétitifs pour les entreprises ! 

Concrètement quelles solutions pour un packaging éco-responsable ?

Concevoir un packaging éco-responsable peut s’exprimer de différentes manières : en réduisant la quantité d’emballage, en développant des emballages produits à base de matières recyclables, renouvelables et durables, et à faible impact environnemental.

Faire le choix d’un packaging écologique débute dès sa conception, en faisant des choix : réduire les emballages à la source (et éviter le suremballage), développer des emballages à partir des matériaux recyclés et biodégradables, ou faire le choix de matériaux plus respectueux de l’environnement, qui diminuent les consommations d’énergie et préservent les ressources fossiles. Les  emballages alternatifs se normalisent, tels que les bio-plastiques conçues à partir de matières végétales. Cette normalisation est amorcée par les géants de l’industrie agroalimentaire. Coca Cola est ainsi parvenu à concevoir une bouteille plastique composée à 100 % de matières végétales.

Mais la conception d’un packaging éco-responsable ne s’arrête pas à sa forme ou à son contenu. Elle doit prendre en compte le cycle de vie du packaging depuis sa conception jusqu’à sa finitude à l’état de déchet, en passant par le choix du transport, le choix des filières de collecte, de tri et de recyclage. La diminution des volumes de packaging par exemple implique moins de camions, moins de pollution et plus d’économies pour l’entreprise. 

Le bilan écologique d’un packaging est à considérer dans sa globalité : en incluant la production, la consommation de matières et d’énergie, et la distribution.  

Enfin, accompagner le consommateur

Être une marque éthique implique également de donner du sens à son packaging durable, en accompagnant et en informant le consommateur. En délivrant du contenu, le packaging est aussi l’opportunité d’éduquer le consommateur. Ce contenu prend la forme d’informations légales telles que la date de péremption, le poids, la présence d’allergènes  ou les valeurs nutritionnelles (voir article dédié). Ce contenu peut aussi être pédagogique, en conseillant le consommateur, par exemple, sur le tri sélectif, sur les conditions de  production (labels biologiques, commerce équitable, appellation d’origine contrôlée…) ou sur la meilleure conservation et consommation du produit. 

Et pourquoi ne pas intégrer une expérience de la marque à travers des nouvelles technologies tels que QR codes, applications mobiles…?

Le packaging éco-responsable représente ainsi l’opportunité de revenir aux fonctions premières du packaging, augmentées d’innovations pour concilier nos modes de vie actuels avec la protection de l’environnement.